Butine - Le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Découverte de la vannerie.

Photos réalisées par Claudine lors de la formation:

Écoute, concentration, application....

Et article dans le journal local:

http://www.leprogres.fr/ain/2016/02/20/les-agriculteurs-s-initient-a-la-vannerie

L’Association départementale pour le développement de l’emploi agricole et rural (Addear) organise des formations en réponse aux attentes des paysans.

Durant deux jours, sept agriculteurs s’initient à la fabrication de panier en osier des haies, à la Maison de Pays en Bresse, sous la responsabilité de Roger Servignat, entouré de Joseph Calland, Jean Paccard et Joseph Perdrix.

« L’osier se coupe de novembre à janvier, exclusivement en lune dure, pour la conservation des paniers par la suite, sinon les paniers se déliteront en poussière, explique Roger Servignat, passionné de vannerie. L’osier doit être conservé au frais, à l’ombre de la lumière du soleil et de la lune.

En février, l’osier est à point pour être utilisé, tout en ayant séché, il garde sa souplesse pour être tressé sans se casser. C’est cet osier vert que j’utilise pour les stages. Quand je fais un panier, j’utilise souvent de l’osier séché que je recouvre de 5 cm d’eau dans une bassine, pendant un mois en hiver, ou seulement huit jours en été pour le réhydrater avant de le travailler. Les paniers sont alors plus résistants. »

Chaque stagiaire repart avec son propre panier, réalisé en 14 heures de découverte. Le vœu de Roger Servignat ? « Que chacun s’engage à perpétuer les traditions de la vannerie, le soir à la veillée. »

les-gestes-de-roger-servignat-photo-jacqueline-demure-.jpg

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.butine.net/index.php/trackback/198

Fil des commentaires de ce billet