Quel plaisir de recevoir des nouvelles des petites chevrettes que nous avons vendues au printemps!

Ces deux là nous ont quittées au marché de Louhans, Après de longues hésitations, Pierre est parti avec les petites qui n'étaient pas encore sevrées.

Les débuts n'ont pas été faciles!  je vous propose donc de lire "la petite histoire de Huguette et Herpès" racontée par Pierre dans un message envoyé pour me donner des nouvelles (et publié avec son accord). Merci encore.

Quelques mois après l'acquisition de vos chevrettes, je reviens vers vous pour quelques nouvelles. Le printemps et l'été ont été assez contraignants. J'ai acheté une clôture électrique pour me simplifier le pâturage mais elles arrivaient parfois à se sauver et puis il fallait les déplacer assez souvent.
 À un moment j'ai bien failli les envoyer à la boucherie ou les confier à des amis qui ont quelques chèvres en Ardèche tellement j'en avait marre. Et puis finalement j'ai entrepris de clôturer mon pré derrière chez moi. De toutes façons, j'envisageais de faire une clôture pour mes juments que je mets là l'hiver. Mais au lieu de mettre un simple fil électrique j'ai mis du grillage forestier de 1,20m de haut plus un ruban électrique par dessus. J'en ai fait 75m comme ça et puis j'ai remis les 50m d'ursus électrique derrière puisque je dois encore abattre quelques arbres à cet endroit là l'hiver prochain. Depuis qu'elles ont ce grand parc elle ne bougent plus et c'est maintenant un plaisir de les avoir. Je les vois tous les jours quand je vais au poulailler qui est au fond de leur parc.
De temps en temps je les sors et les attache dans les alentours pour qu'elles débroussaillent un peu, ça leur change de l'herbe.  Ce week-end j'ai terminé de barder mon hangar et je leur ai fait un abris un peu plus grand que la vieille niche que j'avais récupérée pour elles. Il ne me reste plus qu'à couvrir de tuiles et elles seront bien installées.

Avec ma femme et ma fille nous n'arrivions pas à nous décider pour les nommer et quand j'ai appris que c'était l'année des H j'ai rapidement décidé que ce serait Huguette et Herpès (la fille d'Ikaré). Oui, Herpès parce que c'est une petite peste qui aime bien faire des bêtises donc il lui fallait un nom qui lui colle bien. Elle s'est quand même amusée à monter sur mes ruches et à en faire tomber une, elle est aussi monté sur un tas de bois et a saccagé toute la bâche, sans compter qu'elle m'a mangé deux jeunes arbres, feuilles et écorce. Maintenant je deviens prudent, je ne laisse rien traîner et je barricade tout ce qui est susceptible de faire une issue.

J'espère que l'hiver va bien se passer. Je devrai avoir assez de foin puisque j'ai fait du stock pour les juments et qu'il me reste pas mal de pâture en réserve donc elles ne vont pas en manger tant que ça. Je souhaite que ça se passe au mieux parce qu'elles apportent quand même un peu plus d'affection que les poules et les lapins et puis mon fils de deux ans apprécie beaucoup leur compagnie. Il serait donc dommage qu'on en vienne à se séparer de nos bêtes à cornes.

Voilà pour les nouvelles. Je vous joins quelques photos pour mieux vous rendre compte de leur nouvelle vie. [...].

Huguette et Herpès