Au mois de novembre, nous avons changé l'emplacement de la chèvrerie, afin de pouvoir curer la précédente, dont nous n'avions pas eu le temps de nous occuper.
Thierry a donc sorti environ 12 tonnes de fumier à la brouette au mois de décembre. Depuis que c'est propre, j'essaye de réaménager afin d'avoir un  peu plus de confort:
La zone de traite sera plus adaptée, avec un accès des chèvres uniquement pour la traite, ce qui évitera une accumulation de fumier devant les cornadis, et assurera une meilleure hygiène de traite. De plus, grâce à l 'aménagement d'une « aire d'attente » , il y aura plus de places pour les installer aux cornadis ( les constructeurs prévoient 33cm par chèvre, soit 6 chèvres sur deux mètres. Je compte ne faire occuper qu'une place sur deux. Elles auront moins tendance à mordre les oreilles de leurs voisines! )  et je ne serai plus obligée de me faufiler entre les biques qui n'hésitent pas à me faire comprendre que je les dérange pendant leur repas!  

aménagements
Avant qu'elles ne rejoignent leurs quartiers d'été avec leurs bébés, nous prévoyons de remettre en état de marche la chaine de curage. Cela représente encore un long travail, mais une fois fait, cela nous gagnera du temps.

Côté santé, je dois batailler depuis plusieurs semaines contre une toux persistante et parfois inquiétante. Enak tousse régulièrement, tandis que Aude, Ikaré, Nefer toussent occasionnellement.
J'ai eu peur que cette toux soit due à une infestation de strongles pulmonaires, mais ce n'est pas le cas. Je penche donc plutôt pour une sensibilité liée à trop de douceur des températures et trop d'humidité! Alors tous les jours, je frictionne les pattes antérieures et le poitrail avec des huiles essentielles: ravintsara, anti-viral, Eucalyptus radié et/ou citronné, anti inflammatoire, romarin et basilic, mucolytiques,... Je pulvérise aussi sur le foin; La toux passe chez l'une, revient chez une autre.... Alternance de découragement et d'espoir.

Au niveau alimentaire, l'équilibre semble assez bon, malgré un excès de sucre dans la « ration »: selon la méthode d'observation OBSALIM, les symptômes d'excès de sucre: crottes sombres, croutes noires aux yeux, comportement légèrement agressif, vives.
Difficile de faire mieux, car j'ai peu d'apports azoté pour rééquilibrer.

Les premières naissances ne devraient pas tarder.
Les gestations se déroulent bien et mes louloutes commencent à être bien dodues! Je crains que deux d'entre elles ne soient pas pleines: Aude et Enda. Pas de rondeurs évidentes, pas encore de mamelles développées.... En plus, Aude (qui va avoir deux ans!)  a l'audace de continuer à téter sa mère, qui la laisse faire! C'est une catastrophe celle-là, mais je l'adore!
La nurserie est presque prête.
Je vais ressortir tout ce qu'il faut pour chauffer le lait, préparer les biberons....

La fromagerie est prête. Tous les joints et raccords sont terminés.
Tout est lavé et prêt à accueillir la nouvelle saison.