Dimanche, j'ai donné le fils d'Aude, ainsi que les filles de chaussette à un jeune couple d'éleveur.

Il est clair que financièrement parlant, un don, ce n'est pas ce qu'il y a de mieux pour "les affaires". Mais je suis contente que le petit devienne un futur père, de savoir que les filles seront bien soignées;

Le plus douloureux pour moi a été de me séparer de Café et de sa fille, la petite crevette.

Je devais faire un choix, et je ne pouvais pas garder tout le monde.
Ma Crecre,qui a bien rattrapé son retard,  a donc retrouvé sa maman et tout le monde est parti à une heure de route d'ici.

Aux dernières nouvelles, le voyage s'est bien passé, ma Café est affectueuse et docile avec sa nouvelle maitresse et les petits se sentent bien dans leur nouveau chez eux. Ça console un peu.