Butine - Le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Bienvenue sur le blog de Butine !

Cet espace est dédié aux informations relatives à la vie quotidienne du projet Butine.

  • Pour des explications générales sur le concepte Butine, vous pouvez vous rendre sur Butine - La Vie.
  • Pour des détails sur notre installation physique, allez sur Butine - La ferme.

mercredi, 23 mai 2018

Un nouveau marché.

illustration-marche-de-producteurs-locaux-et-bio_1-1525349149.jpg

Nouveau-Marche-Bio-Tournus366-600x450.jpg

Nouveau-Marche-Bio-Tournus308-600x450.jpg

jeudi, 29 mars 2018

Les bébés 2018

DSCF0010.JPG

Les cabris n'arrivent pas tôt cette année, et je ne suis pas en avance non plus pour vous présenter les nouveaux venus!

    • DSCF0021_1.webm
    • DSCF0075.webm



DSCF0074.JPG

DSCF0055.JPG

29 mars 2018:
retour de balade : grosse fatigue ;)

DSC_6646.jpg

DSC_6647.jpg


DSC_6649.jpg

DSC_6648.jpg

mercredi, 28 mars 2018

Activité d'hiver

mise à jour mars 2018:

DSCF0030.JPG

cliquer sur l'image pour voir l'animation

vanneriegif.gif


page.jpg



dimanche, 11 mars 2018

Petits nouveaux

DSCF0023.JPG

Le petit roux est un mâle, de la race fauve de Bourgogne.

Les deux demoiselles sont des argentées de Champagne.

DSCF0035.JPG

DSCF0043.JPG

lundi, 22 janvier 2018

Marchés 2017

Deux des marchés de producteurs auxquels j'ai participé au cour de l'année 2017

baudrieres.jpg

marche_buxy2.jpg

lundi, 4 décembre 2017

Accueil Paysan

page2.jpg

Image extraite du site accueil paysan.

dimanche, 17 septembre 2017

Petit point de fin d'été

Après ce long silence, il est temps de donner quelques nouvelles.

Les chèvres vont bien. Neuf mamans en lactation me donnent assez de lait pour continuer à fournir la biocoop de Louhans, les petits marchés de producteur,  et les ventes à la ferme. Avec les jours qui raccourcissent, et le début des chaleur, la production de lait diminue beaucoup.

chevre_2017.JPG

Nous sentons arriver la fin de l'été et les pommes de terres de garde sont rentrées (belle récolte cette année), Pour les légumes d'été la fin est proche:Nous nous sommes régalés de melons et tomates. Les potimarrons et courges sont stockés pour l'hiver.

fromages_et_legumes1_.JPG

Le verger a donné enfin ses premiers fruits: des abricots délicieux et des pommes abondantes.

P1050878.JPG

Le gîte est terminé et labellisé Accueil Paysan.

AP_vecto.png

Nous mettons l'accent sur l'accueil social, mais nous hébergerons avec plaisir les visiteurs qui souhaitent partager un moment de vie à la ferme lorsque le gite est disponible.

Nous continuons les aménagements : un peu de défrichage, refaire quelques clôtures, (re)mise en état, rénovation,  rythment nos journées.

P1050805.JPG

P1050807.JPG

C'est la première année que nous avons un peu de temps à consacrer à l'esthétisme de la ferme, rangement, fleurissement...

Cet été, nous avons développé un partenariat avec l'association rollaway, de Dijon.  Deux petits groupes de jeunes sont venus camper à la ferme et ont pu découvrir avec curiosité la traite des chèvres et la fromagerie.

Pour ce qui est des travaux en cours dans la maison, nous avançons lentement.

Difficile de se remettre du coup dur de l'an passé. Les procédures judiciaires sont longues, mais elles évoluent ;)

lundi, 27 mars 2017

Contrôle

Le juge commissaire J.K. ordonne la désignation de Mme Meyer aux fonctions de contrôleur.

Qu'est-ce qu'un contrôleur?

http://www.greffe-tc-lyon.fr
Le contrôleur est un gage de la transparence des procédures. En effet, c’est un auxiliaire appelé à y intervenir, sans être pour autant un professionnel de la procédure collective.
Le contrôleur  est un créancier nommé par le juge commissaire pour l’assister dans sa mission de surveillance de l’administration de l’entreprise et pour assister le représentant des créanciers dans ses fonctions.

Extrait de parabellum.pro:

"Il a pour mission d’assister le représentant des créanciers ainsi que le juge commissaire mais aussi de défendre l’intérêt collectif des créanciers. Tout créancier peut se faire nommer contrôleur, à sa demande.

Le contrôleur a des pouvoirs importants : 

  • possibilité de demander la clôture de la période d’observation ou le remplacement d’un des organes de la procédure ;
  • droit d’obtenir la copie de documents relatifs à la situation de l’entreprise ;
  • droit de consultation sur les principales décisions ayant un impact direct sur le sort du débiteur (prolongation de la période d’observation, cession de l’entreprise).
 Le Code de commerce l’autorise aussi à engager un certain nombre d’actions en justice.
 
Il peut d’abord mener toute action utile à l’intérêt collectif des créanciers, en cas de carence caractérisée du mandataire judiciaire. L’article L 622-20 du Code précise que cette action peut être engagée par « tout créancier nommé contrôleur », y compris donc un créancier agissant seul.
 
Il lui est possible, ensuite, d’engager des actions visant à faire sanctionner le débiteur (condamnation au paiement des dettes sociales, demande de prononcé d’une mesure de faillite personnelle, constitution de partie civile en vue de poursuites pour banqueroute). Ces actions étant d’une certaine gravité, le Code de commerce les soumet à une condition de majorité simple, ce qui impose qu’au moins deux contrôleurs aient été nommés. A défaut, si la procédure ne compte qu’un seul contrôleur, son action est irrecevable, comme le rappelle l’arrêt de la Cour d’appel d’Angers.
 
La fonction de contrôleur permet donc de disposer de pouvoirs importants. Pour renforcer un peu plus ces droits, le contrôleur a aussi tout intérêt à se grouper avec un autre créancier, nommé lui aussi contrôleur, pour disposer de la majorité lui permettant d’intenter l’intégralité des actions à sa disposition.


Rédigé par Gersende Cénac le Lundi 21 Octobre 2013

dimanche, 12 mars 2017

Balade

Tout le monde va bien.

Les mamans sont attentives. Même Lucie, qui refusait de laisser boire sa petite, la laisse désormais téter.

La fromagerie est repartie. Première livraison à la biocoop effectuée et bientôt petit marché local.

Retour de balade: malgré les siestes au soleil, en fin de journée, tout le monde s'écroule de fatigue.
P1050627.JPG

dimanche, 12 février 2017

Bébés 2017


Dimanche 5 février: Anouk

Anouk_5_fevrier.JPG


Première toilette...

Mardi soir, nous avons du appeler le vétérinaire pour Mya. Impossible de sortir le bébé trop gros (un p'tit gars).

Mercredi matin, juste avant mon passage à la chèvrerie, Lilou avait mis bas d'un petit mâle et une femelle.

Un bibi entre cabris...


Toutes les mamans et les bébés vont bien.

Ajout du 11 février

Inspection de la chèvrerie à 6h. Ce matin c'est le tour de Lucie. C'est déjà mal commencé, puisque se présentent une tête en trois pattes :(

La deuxième tête est tout près. Il faut donc repousser les pattes et la tête de bébé numéro deux trop pressé et trouver la deuxième patte de numéro un. Ma Lucie est très courageuse. On y est arrivé! mais seule une des deux filles est vivante.

Comme l'année dernière, Lucie ne s'occupe pas de sa petite. Je la sèche. Lucie refuse de la laisser téter. Bien que la petite fasse 3,5 kg, elle est assez faible ce soir et refuse de boire.

Deux naissances difficiles sur 4, j'espère que ça ira mieux pour les prochaines....

Ajout du 12 février

La petite de Lucie a passé la nuit vers nous. Elle a eu bien chaud et a enfin mangé (tétée à 2h du mat, ça rappelle des (vieux) souvenirs).

Retour à la chèvrerie ce matin : Lucie ignore sa fille, mais ne la rejette pas.

P1050525.JPG

9h00 Molie est au travail.

P1050530.JPG

10h45 un beau gros mâle

Ajout du 13 février

Comme d'habitude, une petite visite à 6h00 pour voir si tout va bien. Tara est déjà bien avancée.
A 7h00 le deuxième bébé se présente. Deux beaux garçons qui sont passés, "comme une lettre à la poste" =).
P1050555.JPG

Ça fait 9 bébés pour le moment. Il reste Sethi, Nefer (pas sûre qu'elle soit pleine), Mâat, et Bella qui montre les premiers signes.

Ajout du 14 février

Bella a mis bas hier midi.
Travail très long. Le premier bébé est arrivé vers 11h30. Le second a tardé un peu et il est arrivé, la tête en premier :(
Il m'a fallu le repousser  et aller chercher les deux pattes avant. Heureusement que c'était le deuxième, il y a avait plus de place et pas de risque de se tromper de pattes. Finalement, tout fini bien.
P1050567.JPG

Sur 11 bébés, nous avons trois femelles.

Ajout du 15 février

Hier en fin d'après midi, Mâat a mis bas...au pré. Heureusement que les bébés étaient braillards et que j'ai entendu ces bruits suspects de loin. Deux petites filles très énergiques.


Ajout du 20 février

Sethi a mis au monde deux jolies filles le 17 février.


Toute la petite troupe ( 15 bébés: 7 femelles et 8 mâles) pourra bientôt aller au pré avec les mères.

jeudi, 17 novembre 2016

Fin du partenariat avec l'AMAP les Butineurs

Jeudi 10 novembre 2016 a eu lieu notre dernière distribution de produits bios et fermiers aux membre de l'AMAP les Butineurs. C'était notre 289ième distribution...

Difficile de mettre un terme à 5 ans de partenariat mais, malgré bien des sacrifices pour nos ressources, tant financières qu'humaines, nous n'avons jamais réussi à insuffler l'esprit militant nécessaire au développement d'une prise de conscience citoyenne.

Et je ne parle même pas de notre combat personnel contre le réchauffement climatique - qui semble être une catastrophe hors de portée de la perception humaine - mais simplement d'une vision sociétale privilégiant la paysannerie à l'industrialisation capitaliste.

5 ans à avoir défendu la vision de l'AMAP face au banal groupe d'achats pour ne déboucher que sur de simples contrats commerciaux : le goût de l'échec est amer mais il doit être accepté. Heureusement, nous garderons de solides liens avec quelques familles partisanes...

Mais, comme nous l'avons toujours dit et répété (lire l'article du 8 novembre 2010 : Partager), nous n'avons pas changé de vies pour le plaisir de cultiver des légumes. La ferme et l'agriculture biologique ne sont que des outils pour nous préparer au réchauffement climatique. Et si la société civile n'est pas réceptive à cette démarche, nous nous recentrerons sur des activités que nous pouvons mener seuls.

Et elles ne manquent pas :) !

Nous devons encore apprendre à gérer nos semences, à conserver et transformer nos légumes, à développer une pharmacopée fermière digne de ce nom. Nous devons aussi continuer à développer l'utilisation de l'énergie issue de la biomasse. Pour l'heure, nous ne maîtrisons que notre chauffage mais nous avons des projets sur le biocarburant et sur le biogaz.

Mais l'écologie n'est pas tout et nous souhaitons aussi profiter du formidable potentiel de la ferme pour reprendre notre accueil social.

Cette fois, l'idée n'est plus simplement de parrainer un jeune hollandais à la dérive, même si nous restons en étroite relation avec l'association Clé de voûte, mais de nous professionnaliser en nous labellisant Accueil social paysan.

En plus d'un hébergement qui devra permettre la prise d'autonomie, nous utiliserons le lien à la terre et au vivant comme support éducatif pour accueillir ces personnes dans un espace-temps différent, dans l'espoir de les aider à reprendre pied...

Ne pas avoir réussi à initier un mouvement citoyen ne doit pas nous détourner d'assister notre prochain :)

vendredi, 4 novembre 2016

Tout le monde

Après "le jour d'après" interprété par Chimène Badi, il y a 12 ans . Aujourd'hui je ne crois plus à la touche d'optimisme de la fin de chanson.

Mais j'ai été touchée par

Tout le monde dont voici un extrait de la chanson de Lynda Lemay (album Décibels et des silences)

Et tout le monde savait bien que le ciel serait changeant

Oui tout le monde craignait le mauvais temps

Engourdi de sommeil, le monde  dans l'hôtel

engourdi de soleil, écoutait les nouvelles

il y avait des images de glaciers qui pleurent

et de piteux grand nord en ????

Engourdit de sommeil, vacanciers d'abord

engourdit de sommeil, évitant les efforts

le monde est resté là dans son petit confort et sans lever le petit doigt

Et tout le monde savait bien que le ciel serait changeant

Oui tout le monde craignait le mauvais temps

Oui tout le monde savait bien que le ciel serait méchant

Oui tout le monde craignait le mauvais temps

Mais pas encore assez pas encore encore  assez conscient

mais pas encore assez, assez pour y dépenser son argent

Non pas encore assez pour penser à l'avenir de ses enfants

.........

Et tout le monde sait encore que le ciel sera changeant

oui tout le monde a peur du mauvais temps

oui tout le monde sait encore que le ciel sera méchant,

Mais tout le monde s'réveillera t-il à temps?

mardi, 25 octobre 2016

Un pas en avant, deux pas en arrière...on repart.

Pas facile de trouver des solutions.

Suite aux agissements de notre aigrefin, comment reprendre  les travaux? Il est clair que le budget prévu est plus que dépassé.

De plus, nous pouvons faire une croix sur le crédit d'impôt....

Mais nous devons remettre le chauffage en route et pour cela faire les enduits des murs.

Nous avons eu la chance de rencontrer des gens remarquables: M.Michaud, de l'entreprise BIONABAT qui nous a recommandé un artisan de confiance, de l'entreprise Intérieur chanvre.

Alain est venu très vite, nous a fait une devis rapidement et nous avons donc fait confiance à ce nouvel artisan,

(Un autre artisan était venu fin septembre, conscient de l'urgence des travaux....nous attendons toujours le devis).

A ce jour, les enduits sont terminés, et nous n'avons pas encore reçu de facture, même pas payer un acompte, la confiance à double sens....;)

Voici quelques photos

Le début des travaux en avril par notre faisan:

Plafond porteur

P1040999.JPG

Pose du part-vapeur, qui s'avère n'être qu'un papier kraft en fait, pas adapté et non conforme au matériaux proposé sur le devis.

P1050013.JPG

Armature bois pour les sous pente et montage des murs en béton de chanvre.

Plusieurs professionnels constatent que les tasseaux utilisés pour les sous-pentes sont d'épaisseur bien trop faible  pour supporter le poids de l'isolant et du parement en lambris.

P1050018.JPG

Montage du mur en béton de chanvre banché. Ce mur ci, côté sud, est déjà désolidarisé du mur.

Avant de faire l'enduit, il a fallu poser des chevilles.

P1050344.JPG

Ensuite, tous bois restant dans le mur aurait provoqué des fissure dans l'enduit, d'où la nécessité de poser un maillage sur toute la surface.

P1050041.JPG

Les conduits de cheminées n'ayant pas été isolés, nous avons dans l'urgence construit une structure métallique et fermé avec des panneaux de fermacell (normes anti feu) puis isolé le conduit avec de la perlite.

P1050311.JPG

P1050335.JPG

P1050332.JPG

Alain et Sylvain ont posé un gobetis d’accrochage avec trame, puis un enduit chaux chanvre de deux cm d'épaisseur.

P1050345.JPG

P1050349.JPG

Il faut maintenant attendre le séchage complet pour que le plombier puisse intervenir.

Bientôt...photo après nettoyage ;)

vendredi, 14 octobre 2016

Le Mini Gite

...........................................Article en cours.................................................

Quelques photos de la rénovation du futur gite:

Ca, c'était en 2012: isolation et création de la mezzanine.

P1010103.JPG

P1010104.JPG

P1010153.JPG

P1010156.JPG

Cette pièce a été longtemps utilisée telle quelle, comme bureau et chambre.

Et depuis l'hiver dernier, nous la transformons en gite:

Installation d'une douche italienne:

Coin cuisine et évacuations:

P1050249.JPG

La mezzanine devient une chambre: enduit des murs et plancher en chêne et rambarde bien solide;):

Pose du carrelage sol.

Finitions

Électricité.

dimanche, 25 septembre 2016

Un pas en avant, deux pas en arrière

Depuis que nous avons acheté notre ferme, nous avons travaillé dur, fait des sacrifices. Nous nous sommes battus pour un idéal.

Après 6 ans, épuisés et déçus, nous avons décidé de faire une pause. Faire le point sur notre projet. Comment le réorienter pour qu'il devienne un jour viable et vivable.

Nous avons fait le choix d'une nouvelle diversification: l'accueil social.

Nous avons déjà eu quelques expériences d'accueil avec des jeunes hollandais.

Désormais, ce que nous souhaitons développer serait plutôt basé sur des accueils en séjours courts (quelques jours à quelques semaines).

Pour cela, nous avons fait deux choix:

1. Isoler les combles afin d'utiliser l'espace disponible à l'étage et libérer les pièces du rez de chaussée. Ces pièces, seraient destinées à l'accueil de personnes jeunes et/ou dépendantes.

2. Aménager un mini-gite , labellisé Accueil Paysan Social, pour accueillir soit des vacanciers en quête de ressourcement, soit un public "fragilisé" mais autonome, nécessitant une présence ou un accompagnement non permanent.

J'ai délégué les travaux de maraichage à Thierry pour me consacrer aux travaux du gite. Il va bientôt être terminé et je vais profiter de l'hiver pour suivre quelques formations liées à l'accueil social et faire les démarches de labellisation.

Pour l'étage, les choses sont plus compliquées.

Le travail et l'investissement sont importants. Nous avons choisi un artisan "local", travaillant avec des matériaux naturels.

Nous avons signé un devis pour isoler les murs en béton de chanvre, les rampant de toit en fibre de bois, et le plafond en ouate de cellulose. Finition lambrissé (bois du Jura) . Pour moi, la réalisation d'un rêve.

Bien que les travaux aient démarré avec beaucoup de retard, nous aurions du occuper les lieux avant l'été.

Mais d'absences en retards, le chantier a été abandonné en juin.

En juillet, la société s'est déclarée en cessation de paiement, en août en liquidation judiciaire (tout cela sans nous tenir au courant bien sûr!).

D'après le rapport d'expert réalisé le 1er septembre, la société maison naturelle de Bourgogne, dont le gérant est M.Bedel, nous est redevable de 9600 euros! (créance déclarée au liquidateur et acceptée).

Mise à part cette perte d'argent, qui remet en cause nos choix et l'avenir du projet (il va falloir tout faire par nous même), je suis particulièrement blessée par la situation.

Nous avons accordé notre confiance à une personne avec laquelle nous pensions partager des valeurs écologiques et morales et nous réalisons que chaque mot, chaque promesse n'était que mensonge, boniments, manipulation.

Nous sommes impuissants face à la société en liquidation qui n'a pas les moyens de nous rembourser, mais nous ne sommes pas inactifs pour mettre le responsable (qui se débrouille tout de même pour continuer à travailler avec l'association le Queirau) face à ses responsabilités.

Pour la première fois de ma vie j'ai ressenti de la haine. Aujourd'hui la colère me galvanise. ¨Peut être pour plus tard l'apaisement...plus tard.

lundi, 28 mars 2016

La belle vie....

Juste pour le plaisir, encore quelques photos des biques et des bébés.

vendredi, 26 février 2016

Découverte de la vannerie.

Photos réalisées par Claudine lors de la formation:

Écoute, concentration, application....

Et article dans le journal local:

http://www.leprogres.fr/ain/2016/02/20/les-agriculteurs-s-initient-a-la-vannerie

L’Association départementale pour le développement de l’emploi agricole et rural (Addear) organise des formations en réponse aux attentes des paysans.

Durant deux jours, sept agriculteurs s’initient à la fabrication de panier en osier des haies, à la Maison de Pays en Bresse, sous la responsabilité de Roger Servignat, entouré de Joseph Calland, Jean Paccard et Joseph Perdrix.

« L’osier se coupe de novembre à janvier, exclusivement en lune dure, pour la conservation des paniers par la suite, sinon les paniers se déliteront en poussière, explique Roger Servignat, passionné de vannerie. L’osier doit être conservé au frais, à l’ombre de la lumière du soleil et de la lune.

En février, l’osier est à point pour être utilisé, tout en ayant séché, il garde sa souplesse pour être tressé sans se casser. C’est cet osier vert que j’utilise pour les stages. Quand je fais un panier, j’utilise souvent de l’osier séché que je recouvre de 5 cm d’eau dans une bassine, pendant un mois en hiver, ou seulement huit jours en été pour le réhydrater avant de le travailler. Les paniers sont alors plus résistants. »

Chaque stagiaire repart avec son propre panier, réalisé en 14 heures de découverte. Le vœu de Roger Servignat ? « Que chacun s’engage à perpétuer les traditions de la vannerie, le soir à la veillée. »

les-gestes-de-roger-servignat-photo-jacqueline-demure-.jpg

samedi, 20 février 2016

Visites aux cabris

Quelques photos envoyées par nos visiteurs.

mercredi, 17 février 2016

Assemblée générale de l'AMAP les Butineurs

Rendez vous a été pris à maison de quartier jeudi 11 février pour l'AG de l'AMAP.

01.JPG

Beaucoup d'AMAPiens sont présents pour aborder la nouvelle saison et l'avenir de la ferme.

12.JPG

 Thierry et moi avons été très touchés par le magnifique panier garni confectionné par l'ensemble des AMAPiens: confitures et gâteaux maison, thé, aromates,vin, jus de fruits, ...

02.JPG

Wouahou!! Ce geste nous va droit au coeur.

MERCI!

P1040751.JPG

P1040752.JPG

P1040755.JPG

Un petit article dans le JSL:

REDUCT_JSL_du_15_02_2016_AG_du_11_02_-_Copie.jpg

Sauf que, quelques "petites erreurs":

"Vingt adhérents" présents sur les 38 familles,

Jeudi pas vendredi

"Depuis plus d'une dizaine d'année"----> depuis Plus de 6 ans

Distribution le Jeudi et non pas le mardi.

De fin mars à mi Novembre, pas septembre :/

dimanche, 7 février 2016

Naissances 2016

Dimanche 7 février.

Toujours pas de bébé ce soir. Je pensais voir les premiers  dès mercredi, mais pas d'urgence....

Tout le monde va bien, même si certaines commencent à avoir du mal à se lever.

Mardi 9 février.

Première visite à la chèvrerie à 6H00.

Ma Lilou a mis bas depuis peu, car bébé n'est pas encore sec. Je n'ai pas voulu l'ennuyer donc, vite fait, j'ai cru voir une fille.

Je vais chercher un peu de foin frais pour mettre tout le mode au sec, et Thierry me dit:  "il y en a un autre!" non, c'est pas dans la norme ça: une primipare ne doit avoir qu'un bébé. Et ben si!

Numéro 2 ne vient pas facilement: il manque une patte (normalement le bébé sort deux pattes en avant et la tête posée dessus).

Je dois voir comment se positionne la patte.Comme elle a l'air d'être bien dans le prolongement du corps, je tente d'aider Lilou en tirant doucement sur babichou. Et le voilà! Ouf pas besoin de véto.

(Photos au flash, mais naissance à la lampe frontale ;)):

On remarquera l'emprunte génétique de papa! (ici en train de faire le pitre sur le mur de séparation)

P1040670.JPG

------------------------------------

Bonne question Edwige ;) ce sont deux magnifiques petites filles qui tentent déjà les cabrioles!  3,8 kilos et 3,6 kilos ce soir.

Mercredi 10 Février

Les naissances se sont succédées ce matin.

D'abord Molie, à 9 heures. Comme une lettre à la poste, une fille.

P1040703.JPGP1040705.JPG

Suivie D'Ikaré, une fille

puis Anouk, avec beaucoup de mal, une grosse fille

P1040725.JPG

puis Ikaré, son deuxième, le premier mâle de l'année.

P1040718.JPG

Tous ces petits sont vifs et affamés !!

Je ne prends pas beaucoup de risque en disant que Nefer ne devrait pas tarder:

P1040690.JPG

Jeudi 11 février

Encore avant le levé du jour, Lucie , une chevrette de l'an dernier, fille de Nefer, a mis au monde 2 bébés (un mâle,une femelle).
La maman a refusé de s'occuper de ses petits, ne les a pas léchés.
Mais maintenant elle commence a accepter la têtée....

Vendredi 12 février

Comme d'habitude, petite visite à la chevrerie à 6h00.
J'arrive juste pour voir Nefer perdre les eaux. J'ai le temps de prendre un petit café avant que les choses commencent.
Retour à la chevrerie, je vois que Bella a perdu les eaux. Alors, je me dis , tiens, je me suis trompée, ce n'était pas Nefer. Bon, à la lampe de poche, j'ai une excuse ;). Je vais donc voir Nefer. Et bien non, je ne me suis pas trompée. La mère et la fille ont décidé de se mettre au travail en même temps !
P1040731.JPG
Tara semble tourner en rond aussi.

Bon, le jour se lève.

Nefer, Bella et Tara commencent à se mettre à l'écart, à chercher un coin tranquille.

Tara est la première:une fille.
P1040735.JPG
P1040739.JPG

Pour la suite, ça se corse.
 Il est plus de 10h, Nefer a de nombreuses contractions, mais le bébé ne veut pas venir. Enfin, des pattes apparaissent, puis une tête....mais malgré les effort, rien de plus.
Je dois aller voir ce qui se passe. Comme pour Tara l'an dernier, les deux bébés se présentent ensemble à la sortie. Je sens un méli mélo de pattes et deux têtes, mais qui est a qui ? Je n'arrive pas à repousser un bébé pour sortir l'autre, donc appel au véto, qui arrive une demi heure plus tard et démêle tout ça en moins de deux minutes =) ! Ouf, ma pauvre maman a été très courageuse et prend soin de ses petits (deux mâles).
P1040744.JPG

Pour Bella, toujours rien. Nous voyons pointer une tête, sans les pattes. Puisque le vétérinaire est là.....il va travailler encore un peu.
P1040742.JPG
Finalement: un fille et un garçon.
P1040748.JPG

Une journée bien remplie...

Lucie et Lilou n'ont pas assez de lait pour leurs deux petits, donc, elles ont un complément au biberon.
Les autres se débrouillent bien.
Il faut nourrir toutes ces jeunes mamans, donner de l'eau dans toutes les loges (petits enclos temporaires pour que chaque maman passe ses premières 24 heures sans être dérangée et qui nous permet de bien voir comment les bébés se portent). Habituellement, les naissances se succèdent, et il n'y a qu'une loge, mais là, nous sommes allés jusqu'à 4 en même temps.

Demain, j'essayerai de prendre le temps de faire des photos un peu plus rigolotes des bouts d'choux qui jouent ensembles.

(Allé, Cyann, à toi de faire les comptes, moi, je suis larguée là! ;)

Samedi 13 Février

Journée mouvementée avec Aude et Bella qui se battent pour retrouver leur place dans la hiérarchie.
Il a fallu les sortir pour qu'elles puissent régler leurs comptes dans plus d'espace et sans risquer de blesser quelqu'un.
P1040779.JPG
P1040782.JPG



et aussi



Fin de journée, mise bas de Sethi, un mâle, une femelle, pour un total de 15 petits!
P1040792.JPG

Mise à jour du 15 mai 2016
Nous attendions la dernière mise bas pour le 14 mai. Mais Aude n'était pas bien grosse.
Sa  respiration haletante, et puis sa mamelle qui gonfle un peu,  étaient un bon présage malgré tout. Et puis plus rien.
Aude a avorté hier soir. Le bébé devait être mort depuis plusieurs jours (quand la mamelle a cessé de grossir).
Ma biquette retrouve bon appétit et ne semble pas avoir de complications. A surveiller...

- page 1 de 10